Plus d'informations sur le site web Site Officiel des Méthodes Jean Pain

Equipe Jean Pain
BP 16
F 89520 TREIGNY
Tél. : +33 (0)3 8674 7220
E-MAIL :
infos[at]jean-pain.com

Ce site a été optimisé pour Mozilla Firefox Version 3.6. ou supérieures.
Résolution conseillée pour une navigation optimale: 1280px de largeur minimum.

Hébergé par Amen
Dernière mise à jour du site : 15/11/2017
Webmaster : Laura BONVALLET

En cas de problème de navigation ou d'ergonomie, ou pour toute suggestion, merci de bien vouloir remplir ce formulaire.

Mentions légales

Informations générales

COUTEAUX

Pièces maîtresses du broyeur.
Leur affûtage et leur réglage conditionnent la qualité du broyat produit et l'efficacité du broyeur.
L'affûtage consiste en une simple reprise du fil de coupe.
Le changement des couteaux prend moins de vingt minutes.
Il suffit de desserrer deux à six vis (selon le modèle) pour enlever et remettre les couteaux.
Un gabarit permet de choisir l'épaisseur du copeau produit.
Pour le SUPER-PAIN 280 et le SUPER-PAIN 450 le nombre des couteaux définit le débit du broyeur et la puissance absorbée.
Pour le SUPER-PAIN 450 sur trois points tracteur, on préfèrera la version 4 couteaux pour un tracteur de moins de 20 CV et la version 6 couteaux pour une puissance disponible supérieure.
Les SUPER-PAIN 450 (en version 6 couteaux), 600, 900, 1300 et 1700 peuvent parfaitement fonctionner avec seulement 3 couteaux lorsque l'on souhaite travailler avec le réglage maxi des couteaux, une puissance moindre et de gros diamètres à broyer.
Le nombre de couteaux ne modifie en rien la qualité du granulat obtenu.
Seul le réglage du dépassement du couteau par rapport à la surface du disque définit l'épaisseur de la plaquette.

Retour en tête de page

TABLE DE COUPE

Les broyeurs Jean PAIN sont conçus dès l'origine pour produire un broyat homogène ayant une épaisseur maxi de 4 mm et présentant la particularité de garantir l'absence totale de queue de déchiquetage et de sciure.
Cette granulométrie est obtenue sans affineur en sortie, ce qui garantit :

Cette technologie est le fruit d'une recherche qui a commencé il y a plus de vingt-cinq ans pour satisfaire le cahier des charges des "METHODES JEAN PAIN", technique de compostage des ligneux qui est notre métier de base.



Retour en tête de page

QUEUES DE DECHIQUETAGE

Les queues de déchiquetage sont des morceaux de bois plus ou moins longs, plus ou moins épais qui posent certains problèmes :

Les broyeurs JEAN PAIN ont la particularité de par leur conception de ne produire aucune queue de déchiquetage quelque soit le type de bois traité (bois verts ou secs, rondins, branches, dosses de délignage, produits courts de scierie, ...)



Retour en tête de page

SCIURE

La sciure est produite lorsque les broyeurs sont équipés d'affineurs ; dans ce cas, les produits qui sont déjà suffisamment fins mais qui n'ont pu sortir du broyeur sont rebroyés plusieurs fois par les affineurs.
La sciure pose certains problèmes :

Les broyeurs JEAN PAIN ont la particularité de part leur conception de ne pas produire de sciure quelque soit le type de bois traité(bois verts ou secs, rondins, branches, dosses de délignage, produits courts de scierie, ...).



Retour en tête de page

ENTRAINEUR HYDRAULIQUE

Les broyeurs JEAN PAIN sont capables de travailler en mode «gravitaire», c'est-à-dire par la simple force d'attraction des couteaux sans l'aide d'un entraîneur. Cette situation ne modifie pas la qualité du broyat qui n'est pas liée à la vitesse d'avancement du bois. Cependant, dans cette situation il est préférable de préparer les branches touffues et fourchues et d'adapter le diamètre maximum à la puissance disponible.
L'entraîneur hydraulique assure un confort de travail amélioré, un rendement du broyeur accru et une puissance absorbée gérée. Il permet d'atteindre, dans une certaine mesure, les capacités maximales quelque soit la puissance disponible.
L'entraîneur hydraulique est composé des éléments suivants :

Retour en tête de page

RAPPELS POUR LE CHOIX D'UN MATERIEL DE BROYAGE

Lorsque l'on désire appliquer les méthodes Jean PAIN avec des branchages d'un diamètre supérieur à 8 mm, il est indispensable de les broyer (l'herbe et les feuilles peuvent être incorporées au tas de compostage sans broyage).
En préambule, nous vous rappellerons la phrase de Jean PAIN (page 48 du livre "Les Méthodes Jean PAIN") : "...il est préférable d'obtenir un fragment long et mince plutôt que court et épais ..." .
L'expérience nous a démontré que l'épaisseur de ces fragments ne devait en aucun cas dépasser 4 mm et que l'épaisseur optimale se situait entre 2 et 3 mm. Les matériaux ne doivent jamais être réduits à l'état de sciure ou de pulpe (risque d'asphyxie).
La chose importante est qu'il faut obtenir la granulométrie appropriée avant le début du compostage. Tout re broyage pendant la phase de compostage modifie négativement la valeur du compost et fait perdre une partie importante de la masse du tas en fermentation. De même, tout re broyage après la phase de compostage libère des agents inhibiteurs bloqués dans le granulat grossier. Toute manipulation supplémentaire (re broyage, criblage, retournement, ...) augmente considérablement le coût du compost.
Les SUPER-PAIN réalisent cette granulométrie en un seul passage.

Lors du choix d'un matériel de broyage, qu'il soit de petite taille ou de grande taille, il est important d'avoir à l'esprit les points suivants :

Nous espérons que ces rappels vous permettront de choisir consciemment le matériel le mieux adapté parmi ceux que l'on vous propose.
Les broyeurs SUPER-PAIN ont été spécialement étudiés et réalisés pour répondre tout particulièrement à l'ensemble de ces critères.



Retour en tête de page

Accueil